J’aurais préféré que nous fassions obscurité ensemble
7 février 2019

Yalla – D’Eckmühl à Eckmühl

Distribution

TOUT PUBLIC
THÉÂTRE


Texte :
Claire Audhuy et Stéphane Titelein

Mise en scène :
Stéphane Titelein

Avec :
Claire Audhuy
Stéphane Titelein
Antoine Suarez-Pasos
(Distribution en cours)

Production :
Thomas Fontaine & Ambre Declercq



Production

Création 2020

Yalla - d'Eckmühl à Eckmühl (titre provisoire)

C'est une coréalisation des deux compagnies : Franche Connexion et Rodéo d'Âme.
Basé sur une écriture à 4 mains, la construction de la pièce oscille entre l'intime et l'historique, le documentaire et le fictionnel.

Les grandes lignes du spectacle :
Il évoquera les rapports entre la France et l’Algérie, partira des voyages que Stéphane et Claire ont (et vont) effectuer en Algérie en 2018 et 2019.
Pour Stéphane, cela se base sur des heures de discussions avec sa grand-mère qui ayant vécu à Oran de 1934 à 1946 a dû quitter ce pays juste après la guerre. Elle évoque avec lui une double migration, son rôle sera interprété par Corinne Masiero, complice de longue date de la compagnie et de l’École Buissonnière -Théâtre Populaire.
Pour Claire il s’agit d’un travail de théâtre documentaire basé sur leurs rencontres, à Marseille, Alger, Oran et en Kabylie.


D'ECKMÜHL À ECKMÜHL
Eckmühl est un phare breton
Eckmühl est un quartier d’Oran en Algérie
Deux lieux, une famille, la mienne.
Une histoire, celle de ma grand-mère sortant de sa roulotte de bohémienne pour prendre un bateau puis un train puis un avion.
La confession d’une grand mère à son petit fils et un monde de certitude qui vacille et s’effondre.
Une découverte.
Celle d’un pays que j’ai parcouru trop brièvement, certes, mais suffisamment pour que Mouloud et Selim me marquent durablement.
Et comme un raccourci, mon aller-retour dans ce pays 75 ans après mon père.
Et comme un raccourci de l’histoire, l’évocation de cette odyssée familiale des années avant l’Aquarius.
Voici l’histoire que je vais raconter dans cette pièce. Le pas à pas de cette jeune fille dans cette France d’outre mer, la rencontre avec mon grand père, la naissance de mon père.
Leur arrivée, enfants tout deux, (un an et dix neuf ans à peine), en 1945 dans une France qui ne les attend pas.
Et puis un immense télescopage de temps de lieux et d’histoires, entre le nord de la France, la Bretagne et Oran, sur trois-quarts de siècle, avec des migrants passés, présents et à venir, des migrants en pagaille.

La pièce se nourrira de toutes ces histoires, de tout nos voyages et de nos visions d’artistes celles de Claire Audhuy, de Baptiste Cogitore et de moi-même.
Nous avons partagé ce voyage, ces découvertes ces rencontres, et l’œuvre que nous produirons, naitra de nos quatres mains et de nos yeux gourmands.

Stéphane Titelein


YALLA
Je vais vous parler d'un pays qui est plus jeune que mon père.
Pour beaucoup d'entre nous, leurs grands-pères étaient la France.
Ici personne n'oublie ça.
Jugurtha m'a dit que, pour lui, l'avenir avait fui ailleurs.
Et pourtant, Mouloud va rester ; et il va l'aimer son Algérie.

Claire Audhuy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *