Résidence « La Furie des Nantis » – Collectif EALN

Résidence « À ceux qui nous ont offensés » – Grand Boucan
30 janvier 2018

Résidence « La Furie des Nantis » – Collectif EALN

Collectif EALN - résidence à l’École Buissonnière

En ce moment en résidence à L’École Buissonnière – Théâtre Populaire [du 18 au 25 février 2018], le collectif EALN (En Attendant Le Nom) répète son spectacle : « La Furie des Nantis », un texte d’Edward Bond – traduction française de Michel Vittoz (éditions Arche).

Mise en scène et chorégraphies : Amandine Fluet ; Avec : Sara Baudry, Rémy Bouchinet, Amandine Fluet, Nama Keita et Jeanne Spaeter ; Création lumières : Nama Keita, Nicolas Perrochet.

Durée : 1h10

Une catastrophe nucléaire a décimé la population, imprimant des images terribles sur la rétine des survivants. Dix-sept ans plus tard, une petite communauté de quatorze personnes vit dans un centre militaire qui leur fournit tout ce dont ils ont matériellement besoin, et surtout des boites de conserve à foison : ce sont les nantis. Ils étaient enfants à l’époque, comment vivent-ils aujourd’hui ? Quelle humanité construisent-ils ? L’arrivée d’un étranger, coïncidant avec un décès, vient perturber ce microcosme d’oisifs satisfaits. Ils passent ainsi d’une résurgence de l’espoir … à la panique lorsqu’un deuxième décès survient. L’étranger pourrait être porteur d’une maladie, et ils pourraient déjà être tous contaminés ? La situation tourne vite à l’accusation : leur a-t-il tendu un piège ? Et doivent-ils le tuer ? S’ensuit une spirale de folie destructrice, allant jusqu’à l’incendie de leurs vivres. Comment vont-ils faire maintenant ?

Extraits
PREMIERE FEMME (p. 72 édition de l’Arche) Nous pourrions être les dernières personnes sur terre
Si nous le tuons ce serait comme de commettre le crime que les bombes étaient chargées de punir
DEUXIEME FEMME (p. 51 édition de l’Arche) Nos pouls sont des montres qui tictaquent aux poignets des morts

 

Sortie de résidence > le samedi 24 février 2018 à 20h30 à la médiathèque François Mitterrand (7 rue des Acacias, 62710 Courrières)

 

Le collectif EALN, se présente…
Notre collectif « En attendant le nom » voit le jour alors que nous sommes encore à l’école au sein du Laboratoire de Formation au Théâtre Physique (LFTP). Nous avons décidé de nous réunir afin de continuer l’exploration de ce que nous avons découvert au sein de notre formation, soit la notion de comédien/créateur. Ce qui nous unit ? Nous avons traversé des esthétiques, des auteurs, des formes de théâtre diverses et variées et notre volonté est de continuer un chemin de recherche et d’expérimentations ensemble, non pas en se mettant au service d’un metteur en scène mais en étant à la fois créateur et acteur. Nous avons l’envie de chercher, d’expérimenter, créer des situations et chercher encore ; l’envie de sonder la force du rire dans nos tragédies contemporaines et le sérieux des situations les plus légères. Essayer ensemble. Ce qui fait notre force ? Nous avons chacun un parcours singulier, différent du parcours classique du comédien et qui nous permet de combiner nos horizons et univers variés. Le collectif nous semble être la meilleure alternative pour exprimer nos idées et nos envies, mettre au sein d’une même démarche nos personnalités et nos différences.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *