Résidence « À ceux qui nous ont offensés » – Grand Boucan

Création des costumes de Peer Gynt à l’École Buissonnière
11 octobre 2017
Résidence « La Furie des Nantis » – Collectif EALN
20 février 2018

Résidence « À ceux qui nous ont offensés » – Grand Boucan

Après leur résidence à L’École Buissonnière – Théâtre Populaire [du 15 au 20 janvier], la compagnie Grand Boucan propose une répétition publique d’une partie de son nouveau spectacle : « À ceux qui nous ont offensés », l’adaptation du « Collège de Buchy » de Jérémie Lefebvre (éditions Lunatique).

Mise en scène : Carine Bouquillon ; Avec : Bruno Tuchszer ; Lumières/vidéo : Marc Weugue ; Scénographie : Carine Bouquillon ; Son et construction décor : Romain Crivellar

Il était une fois dans la campagne normande un petit garçon qui lisait Astrapi, qui croyait naïvement que le Petit Jésus entendait ses prières et qui se préparait à entrer en sixième. Il était une fois une grand-mère douce et pieuse qui élevait seule le gentil petit garçon, et qui lisait des psaumes au coin du feu. Mais cette enfance insouciante n’est qu’une illusion, un prélude à la vraie vie, « la lente et patiente fabrication d’une proie pour le Collège de Buchy. Trente ans plus tard, à la faveur d’un évènement anodin (dont la révélation constitue l’impressionnant retournement final du récit) le petit garçon devenu adulte revit ses années de collège, passées sous les coups et les crachats, en un monologue glaçant d’humour noir. Adaptant pour la première fois à la scène le roman de Jérémie Lefebvre, la compagnie Grand Boucan nous cisèle un bijou de férocité délirante.


Avec le soutien : de la Région Hauts-de-France, du Département du Pas-de-Calais, de la MEL et de la Ville de Lille; résidences de création: Maison Folie de Lille-Moulins, Maison Folie de Lomme-Beaulieu, La Gare-Médiathèque de Méricourt, Théâtre Massenet, Espace Nelson Mandela-La Chapelle d’Armentières, L’École Buissonnière – Montigny en Gohelle

[PRESSE] “L’enfant devenu adulte retrace son chemin de croix et une fureur vengeresse anime l’écriture : il n’a oublié aucun nom, aucune saloperie. Au fond de cette noirceur, il y a des moments très drôles. Ce que dénonce ce texte poignant jusqu’au malaise, c’est une réalité, le harcèlement scolaire, vécue chaque jour par des milliers d’enfants. Jusqu’à en mourir parfois.”
Libération

Plus d’infos sur la compagnie et le spectacle : https://www.grandboucan.org/a-ceux-qui-nous-ont-offenses

 

> Sortie de résidence : le samedi 20 janvier 2018 à 15h à l’École Buissonnière (19. Place Gambetta, 62640 Montigny-en-Gohelle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *