Résidence « Gargantua » – Cie Corpop

Déconstruction, un collectif de femmes
11 octobre 2018
Résidence « Allo les Riches? Ici la terre » – Cie TDC
11 octobre 2018

Résidence « Gargantua » – Cie Corpop

En ce moment en résidence à L’École Buissonnière – Théâtre Populaire [du 21 au 30 mai 2018], la compagnie Corpop répète sa nouvelle création : « Gargantua », une lecture truculente.

Texte : Rabelais ; Mise en scène et jeu : Jean-Charles Gruchala

Durée : 30min

NOTE D’INTENTION
« L’idée de monter ce spectacle me vient après avoir interpréter le rôle de Polyphème, le borgne cyclope dans « L’odyssée » d’Homer. Sur scène j’avais un extrait du « Quart livre » à jouer parlant des moutons de Panurge. Le spectacle fini, je n’arrive pas à ranger mon personnage. Je le sens inachevé, sa quête inaccomplie. Une faim, un grondement, un gargouillement reste dans le bas ventre. Un bébé géant serait-il en train de naître ? Je choisis d’en faire quelque chose, je lis Gargantua, j’ai faim et soif. Je continue de lire, j’ai encore faim et soif. Je m’arrête, je pars, je cours.
Mais Pourquoi Rabelais, un bénédictin, un franciscain, un médecin écrit Gargantua, pourquoi faire naître un géant au 16ème siècle ou plutôt comment l’humanisme fut servi, quand la religion fît la guerre?
«Puis, par une lecture attentive et une méditation assidue, rompre l’os et sucer la substantifique moelle, c’est-à-dire- ce que signifie je signifie par ces symboles pythagoriciens- avec l’espoir assuré de devenir avisés et vaillants à cette lecture. Car vous y trouverez une bien autre saveur et une doctrine plus profonde, qui vous révélera de très hauts sacrements et mystères horrifiques, tant sur notre religion que sur l’état de la cité et la gestion des affaires.»
Il est vrai qu’avec une simple lecture, on pourrait avoir comme souvenir de ce livre, des personnages faisant bonne chair, de bataille à coup d’arbre, d’un géant urinant sur la foule, d’un bon roi et d’un mauvais roi et autres souvenirs si vous en avez.
Et c’est par la porte de la nourriture que j’attaque cette œuvre. Je vous invite à vous installer. Vivez joyeux ! »
Jean Charles Gruchala

 

Sortie de résidence > le mercredi 30 mai à 19h à l’École Buissonnière

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *